Les essais routiers du Volkswagen Atlas 2019

30 décembre 2018,

Les essais routiers du Volkswagen Atlas 2019

Le Volkswagen Atlas 2019 est l’un des VUS les plus en vue et les plus en demande du segment des véhicules utilitaires sport intermédiaires. En effet, avec le nouveau Volkswagen Atlas, vous obtenez tout l’espace désiré d’un utilitaire sport à trois rangées de sièges avec en plus un confort exemplaire et les technologies les plus récentes en matière de confort et de connectivité.

Il n’est donc pas surprenant que le Volkswagen Atlas se démarque lors des essais routiers des experts. Voyons cela de plus près.

Compte tenu de la popularité des VUS à 3 rangées de sièges sur notre marché, on peut dire que Volkswagen était en retard face à la concurrence. En effet, le Touareg, malgré des dimensions assez généreuses, n’était pas de taille pour assoir plus de 5 personnes. Ce rôle est maintenant dévolu à l’Atlas, qui a été dévoilé sur notre continent lors du Salon de l’auto de Los Angeles en novembre 2016. Les designers n’ont pas lésiné sur le gabarit, puisque le nouveau venu mesure 24,1 cm de plus en longueur et 3,8 cm de plus en largeur que le Touareg. Ce dernier se retrouve donc dans une position intermédiaire entre le Tiguan et l’Atlas.

N’allez pas croire que la décision de Volkswagen de proposer un modèle plus grand est le fruit d’une certaine panique causée par le fait d’être en retard dans le marché des gros VUS. En effet, l’Atlas est étroitement dérivé du véhicule concept Cross Blue dévoilé en 2013. J’avais d’ailleurs eu la chance d’essayer celui-ci et sa conduite n’était pas trop éloignée d’un modèle de production. Comme il exploitait à l’époque une motorisation électrique, il ne faudrait pas se surprendre qu’une prochaine version de l’Atlas nous propose ce genre de technologie 

Bien entendu, l’habitabilité n’est pas un problème : les personnes occupant toutes les rangées de sièges bénéficient d’un niveau de confort élevé. Même la rangée arrière permet à des adultes de taille moyenne de se sentir à l’aise. Il est de plus facile d’y accéder, car la seconde rangée est montée sur des rails et glisse vers l’avant.  – Auto123

---

L’Atlas 2018 de Volkswagen se comporte comme un gros utilitaire. Les suspensions sont souples, permettant des angles de roulis assez importants. En revanche, le roulement est sain et confortable. Les transferts de masses en accélérations ou freinage sont tous aussi évidents, mais pas déplaisants.  

La direction électrique est précise, mais ne transmet rien au conducteur en ce qui a trait à la route. Les freins ont beaucoup de mordant et sont puissants. Question mécanique, c’est la transmission automatique à 8 rapports qui mérite le plus d’accolades. Elle est rapide, efficace et idéalement programmée. 

Si on se procure un si gros véhicule, c’est aussi pour son habitacle également corpulent. L’Atlas ne déçoit pas allouant de la polyvalence tout en étant axé sur le confort des sept occupants qui peuvent y prendre place.

La banquette de 3e rangée est typiquement réservée aux enfants, ados ou adultes de petite taille, mais je dois avouer qu’un homme moyen, soit moi, peut y trouver un certain agrément si ce n’est que pour une courte période de temps. La 2e rangée est énorme et peu accueillir trois sièges de bébé cote à cote. Qui plus est, elle est coulissante et se rabat facilement, permettant de se rendre à la 3e banquette sans se casser le cou ou le dos.

Le coffre, quant à lui, est gigantesque sinon caverneux. Derrière la 3e rangée, un ou même deux sacs de golf ou un sac d’équipement de hockey moyen peuvent faire. Rabattre la dernière banquette permet amplement d’espace pour les avoirs de cinq joueurs, incluant un gardien ou un quatuor de golfeurs et encore plus – VUSMag

Pour en savoir plus, contactez-nous chez Volkswagen Centre-Ville!

Contactez-nous

D’autres articles à lire

La Volkswagen Atlas Cross Sport approche +

31 juillet 2019,

La Volkswagen Atlas Cross Sport approche

En mars 2018, Volkswagen a dévoilé du Volkswagen Atlas Cross Sport en avant-première et a depuis lors présenté le VUS à divers salons de l'automobile. Il s’agit essentiellement d’un Atlas cinq places au profil beaucoup plus élancé. Il reprend la recette trouvée dans des modèles tels que le BMW X6, le nouvel Audi Q8 et le Mercedes-Benz GLE, mais sera sûrement proposé à un prix plus abordable en... Lire la suite
Nous disons au revoir à la Volkswagen Beetle +

19 juillet 2019,

Nous disons au revoir à la Volkswagen Beetle

Apparue pour la première fois en 1938 en Allemagne, la Volkswagen Beetle a terminé sa longue carrière il y a quelques semaines. L’usine de Puebla au Mexique a en effet célébré l’événement avec un aperçu de l’histoire de la Beetle et un « au revoir » digne de sa place dans l’histoire. Initialement une voiture conçue pour l’armée Allemande, la Beetle a été rebaptisée pour le public après la 2ème... Lire la suite